Que planter en hiver ? Conseils, astuces

Dernière modification :

De par leurs propriétés, certaines plantes supportent parfaitement la saison hivernale. Si vous avez un espace de jardin dans votre maison, vous pouvez envisager d’y cultiver des végétaux à l’extérieur sans protection. Il peut s’agir de fleurs ou de légumes. Cependant, ils peuvent nécessiter un peu d’attention. Voici une liste non exhaustive de ce que vous pourrez planter pendant le froid d’hiver.

Des choux

Les choux ont toujours fait fi des températures les plus basses. Ils sont d’ailleurs couramment appelés les « durs à geler », et ce, peu importe leur variété. Autrement dit, vous pouvez cultiver toutes sortes de choux en hiver.

Le rutabaga ou chou rave par exemple, peut être ensemencé en début d’hiver comme à la fin. Il pourra être récolté deux semaines après sa sortie de terre. Vous pourrez même l’y laisser jusqu’à la fin du grand froid.

Des laitues

Il n’y a pas plus délicieux que la salade cultivée en période hivernale. En effet, ce légume va apporter une touche estivale à vos plats. En tant qu’adepte de la diététique, optez pour les laitues d’hiver comme les mâches, les roquettes ou les scaroles. Avec un peu de patience, vous récolterez ces feuilles au printemps suivant.

Avant la tombée de la nuit, protégez les pieds de vos plantes avec des cloches que vous veillerez à ôter en journée. Vous pourrez aussi prévoir un voile d’hivernage ou un paillage pour qu’elles ne succombent pas. Cependant, la laitue communément appelée « Tête de beurre » n’exige pas autant d’attentions. Elle résiste mieux au froid que les autres.

De la carotte

une carotte

La carotte est une plante qui ne supporte pas la chaleur. Il n’y a donc plus de raison que vous ne puissiez pas en consommer en hiver. Mettez-les en terre sous tunnel plastique durant le mois de février. Pour des semis en pleine terre, il faudra reporter ça au mois de mars.

Pour protéger vos plants de carottes, n’hésitez pas à semer tout autour de l’échalote ou de l’oignon. Ces deux plantes résistent aussi parfaitement au froid. Il en est de même pour les poireaux.

Des tulipes, des violettes et des jacinthes

Ici, l’objectif est de pouvoir récolter des fleurs en bonne santé. Dès l’automne, sectionnez donc les fleurs fanées. Faites du paillage pour protéger leurs souches. Si la température doit être plus basse que prévu, n’hésitez pas à faire rentrer les rhizomes et les bulbes. Ils doivent être mis au sec et surtout, à l’abri de la lumière.

À l’instar des tulipes, des violettes et des jacinthes, d’autres fleurs pourront traverser l’hiver. Ce sont entre autres les primevères, les anémones, les pensées et les narcisses.

La fève et le gingembre

Les fèves étaient cultivées bien avant notre ère. Elles sont originaires d’Afrique du nord et ont été également retrouvées en Grèce et en Chine. Semez-les à la fin dans les dernières semaines d’hiver. Elles seront prêtes pour la récolte entre mai et juin.

Si vous habitez dans une région où la saison hivernale est réputée moins rude, plantez-les quelques semaines avant l’arrivée du froid. Quant au gingembre, c’est une plante qui apprécie la chaleur. Cela n’empêche pas que vous la plantiez en hiver.

Cependant, le gingembre ne doit pas être cultivé à l’extérieur lorsqu’il fait froid. Mettez plutôt le plant dans un pot assez profond et grand, puis veillez à sa maturation. Si possible, installez-le près d’une source de chaleur comme une lampe. N’arrosez pas trop au risque de le voir s’abîmer.

Les radis d’hiver

Comme l’indique le nom, cette plante est adaptée à une culture d’hiver. Plantez-le entre le mois de juin et le mois d’août. Faites des rangs espacés de 30 centimètres. Vous devez les retirer avant les gelées et les conserver en silo. Ces légumes peuvent partager les plants avec le concombre, les épinards et les cressons pour mieux les protéger.

Les quetsches et les prunes

Les quetsches et les prunes se cultivent lorsque l’hiver est doux. Avant de mettre leurs graines sous terre, arrosez bien le sol et mettez de la paille ou du compost.